A name a week

5Votes

Marina Abramović

Née en 1946 à Belgrade (Yougoslavie). Elle est diplômée de l'Académie des Beaux-Arts de Belgrade en 1970. Elle vit et travaille à Amsterdam et à Berlin.Marina Abramovic est une artiste de renommée internationale et depuis les années soixante-dix elle est une figure majeure de l'art corporel (Body Art). Elle travaille avec différents matériaux et médias: Performance, installation, vidéo. Le corps pour Marina Abramovic est 'Un lieu de sacrifices et de légendes. Je crée des situations sans intermédiaire entre l'artiste et le public. La performance n'est pas une disparition, mais au contraire une présence au monde. C'est une façon de renouer avec des cultes primitifs et des rituels.'La mutilation de son propre corps à coup de rasoir marque la trace de l'inscription d'un conflit qui, de fait, s'incarne littéralement à la manière d'une transe. Le corps perd son unité, se fragmente. Il doit se 'refaire' (au sens d'Artaud), pour lutter contre la désorganisation qui le guette.

Découvrir Marina Abramović

1Votes

Phillipe Apeloig

Né à paris en 1962, il suit des études d’art et s’inscrit dans la section « expression visuelle » sans une idée très précise de cet enseignement et pourtant ce choix sera déterminant ! Auprès de Roger Druet, il se forme en calligraphie, ce qui lui permet d’avoir une approche différente de la lettre, de sa dimension ornementale. Il découvre l’importance de la typographie dans les moyens de communication et prend conscience du rôle clé de l’expérimentation et de la possible diversité des écritures.Il décroche un stage chez Total Design à Amsterdam, agence avant-gardiste qui utilise, dès le début des années 80, un outil révolutionnaire : l’ordinateur. Cette approche du graphisme ouvre à Philippe Apeloig des perspectives inédites sur les usages contemporains et expérimentaux de la typographie et celui de la grille comme structure de la mise en page.

Découvrir Phillipe Apeloig

56Votes

Félix Auvard

Félix Auvard est étudiant en DMA illustration à Estienne. Bercé par la culture BD, il publie ses dessins sur Internet depuis 2009, son style évoluant au fil de ses changements de plates-formes (pensée émue pour son premier skyblog). Durant ses années lycée, une communauté grandissante se forme autour de son personnage Fùlix qu'il fait intervenir sous forme de strips. Il en fait par la suite le héros de sa BD publiée de manière hebdomadaire Super Fantastic Plastic World. Son entrée en MANAA à Duperré en 2014 lui permet de développer son intérêt pour le design et les arts graphiques, sa haine pour la couture et son dessin par la pratique de nouvelles techniques. À moins que cela ne soit l'influence des chats et des chiens, régulièrement présents dans ses créations. Il se spécialise aujourd'hui dans l'illustration, dans l'écriture de contes dont il est l'auteur, ou bien de situations de la vie quotidienne qu'il tourne en dérision.

Découvrir Félix Auvard

157Votes

Müller-Brockmann

« Joseph Müller-Brockmann fut un des principaux acteurs du style suisse international. Son approche du graphisme était basée sur l’établissement de règles strictes qu’il appliquait dans la plupart de ses réalisations. Son travail marque en cela l’aboutissement voire le paroxysme de ce style. A partir de 1951, il réalise ses célèbres affiches de concert pour la Tonhalle-Gesellschaft, travaux inspiré du Constructivisme et parvenant à une harmonie mathématique des éléments formels qui fait écho à celle de la musique » (Josef Müller Brockmann, cit. Etapes magazine n°157)

Découvrir Müller-Brockmann

0Votes

Vincent Broquaire

Né en 1986, Vincent Broquaire a étudié aux Beaux-Arts de Lorient, puis à l’ESAD de Strasbourg, dont il a été diplômé en 2010 et travaille maintenant en tant qu’artiste et dessinateur.Le travail de Vincent Broquaire se développe autour de dessins, films d’animations, sites internet, installations vidéo et livres. Les dessins et animations de Vincent Broquaire portent un regard sensible, poétique et empreint d’humour sur le monde et la condition humaine.Il étudie au travers de ses œuvres nos postures et réactions face à l’inconnu, nos errements et notre passivité face à une forme de folie qui régit notre société actuelle.Pour Vincent Broquaire, en chaque chose ou fait se cache un mécanisme à échelle humaine, un « micro-monde » qui peut exister avec un simple déplacement de point de vue.

Découvrir Vincent Broquaire

4Votes

Enora Denis

À la fois graphiste, illustratrice et directrice artistique, Énora explore librement le champ de la création visuelle en manifestant un intérêt prononcé pour l’identité de marque, l’édition et les cultures numériques. Diplômée de l’École de Communication Visuelle, elle développe ses talents de graphiste dans des agences digitales où elle apprend à jongler entre print et web. Son travail existe sur internet et se trouve également exposé dans différents lieux artistiques comme la galerie B4BEL4B qui, en 2016, accueille l’exposition collective Birds and Spaces à San Francisco.Énora mène parallèlement une activité artistique dans laquelle elle aborde des thèmes comme la mise en scène du politique, l’imagerie du sexisme, la consommation et les objets du quotidien. Elle expose en ce moment à la galerie Metropolis à Paris.

Découvrir Enora Denis

421Votes

Pierre Di Sciullo

Pierre di Sciullo, né à Paris en 1961, est un graphiste, typographe et dessinateur de caractères français. Il édite seul depuis 1983 la revue Qui ? résiste, série de « manuels » dans laquelle il expérimente des procédés littéraires et graphiques à base de collage, citation et détournement : manuel de la séduction, de la vérité, de la mort, etc. En 1989, dans le no 8 de Qui ? résiste, manuel de lecture, il développe une production typographique expérimentale foisonnante et met en scène des textes de Georges Perec, Rabelais, Jean-Pierre Brisset. Parmi les diverses polices de caractères dessinées dans cet opus figurent le Minimum et le Quantange.

Découvrir Pierre Di Sciullo

0Votes

Jochen Gerner

Jochen Gerner, né le 12 septembre 1970 à Nancy, est un auteur de bande dessinée français. Diplômé de l'École nationale supérieure d'art de Nancy où il étudie de 1988 à 1993, Jochen Gerner reçoit en 1990 l'Alph'Art scolaire au festival d'Angoulême alors qu'il est encore étudiant, et se fait ainsi remarquer par Jean-Christophe Menu, Lewis Trondheim et David B., futurs éditeurs de L'Association. En 1993, Jochen Gerner rejoint des collectifs d'auteurs dont le collectif expérimental OuBaPo (Ouvroir de bande dessinée potentielle), au côté de François Ayroles, Anne Baraou, Gilles Ciment, Thierry Groensteen, Patrice Killoffer, Étienne Lécroart, Jean-Christophe Menu et Lewis Trondheim, collectif pour lequel il est l'un des plus dynamiques artisans et le plus fidèle promoteur.

Découvrir Jochen Gerner

13Votes

Jost Hochuli

Jost Hochuli (né en 1933) est un typographe et un graphiste suisse internationalement reconnu pour son travail de qualité et d’inventivité dans le domaine du design de livre. Après avoir étudié à la Kunstgewerbeschule de St. Gall (sa ville natale) où Willi Baus (1909–1985) était un des ses enseignants, il compléta sa formation en suivant le cours d’Adrian Frutiger à l’École Estienne à Paris tout au long de l’année 1959. Il fera par la suite ses premières armes comme compositeur chez l’imprimeur Zollikofer et à la Kunstgewerbeschule de Zürich. Depuis 1959, il travaille comme graphiste indépendant, en particulier dans le domaine du livre pour sa maison d’edition VGS (Verlagsgemeinschaft St.Gallen), qu’il co-fondera en 1979 et pour laquelle une grande partie de son travail de conception d’ouvrage a été réalisée.

Découvrir Jost Hochuli

0Votes

Jacques Villeglé

Jacques Villeglé, né le 27 mars 1926 à Quimper, est un plasticien et peintre français. Depuis 1957, date de sa première exposition à la galerie Colette Allendy (Paris), l'œuvre sélective de Villeglé a fait l'objet de plus de 200 expositions personnelles en Europe, en Amérique, en Asie et en Afrique. L'artiste a participé à des manifestations collectives sur les cinq continents. En 2016, une de ses œuvres, 14 juillet, décembre 1960, est présentée dans le contexte de l'exposition « Jacques Chirac ou le dialogue des Cultures » au musée du Quai Branly. En octobre 2016, à l’occasion de la FIAC à Paris, Jacques Villeglé est invité à inscrire une phrase au sol de l’avenue Winston-Churchill, rendue piétonne le temps de la Foire. Avec les lettres de son alphabet socio-politique, il écrit au pochoir, en blanc, sur le bitume, une phrase d’Henri Michaux : « L’art est ce qui aide à tirer de l’inertie ».

Découvrir Jacques Villeglé